Frédéric Vieillot


Le bonheur est dans le prêt

Source l’ESTAC

Article du 23/06/11

 

le lien

http://www.estac.fr/newsite/news/3207/70/Frederic-Vieillot-le-bonheur-est-dans-le-pret.htm

 

si le lien ne fonctionne plus voici l'article

 

 

 

   Il a vite retrouvé ses repères, visiblement heureux de retrouver le Stade de l’Aube et ses potes. D’autant que le vestiaire troyen « regorge » d’anciens pensionnaires du Centre de Formation dont il est lui aussi issu. Frédéric Vieillot a repris l’entraînement avec l’Estac, de retour de Beauvais où il avait été prêté en janvier. Dans l’Oise, il aura obtenu du temps de jeu qu’on ne pouvait lui assurer l’an dernier à l’Estac. Là-bas, il aura joué 13 matches et marqué deux buts. A 20 ans, il revient donc fort de cette expérience et désireux d’en faire profiter son club formateur.

Frédéric, quel est votre sentiment en retrouvant l’Estac ?

C’est un plaisir de revenir et de retrouver une ville, un club, un stade et des gens que je connais.

 

Que retenez-vous de votre passage à Beauvais ?

J’ai passé là-bas près de six bons mois. J’ai pas mal joué et j’ai pris du plaisir et de l’expérience. J’ai aussi appris à connaître ce qu’était un club de National. J’ai vécu le National avec l’Estac pourtant, mais ça n’a rien de comparable avec Beauvais. L’Estac est un club de Ligue 2, qui a évolué en National avec un budget de Ligue 2. J’ai appris à vivre autrement, avec des gens qui vivent autrement. Ce fut bonifiant pour moi.

 

Dans quel état d’esprit revenez-vous à l’Estac ?

Je reviens ici pour jouer. Je veux prouver dès la reprise et par la suite, que je suis capable de m’imposer. Je connais l’équipe et j’ai déjà joué avec. Je ferai tout pour y évoluer à nouveau.

 

Vous allez pourtant vous trouver en concurrence…

C’est bien. La concurrence, ça fait progresser. C’est mieux pour moi.

 

 

Avez-vous déjà parlé avec Jean-Marc Furlan ?

Non, je n'ai pas encore eu d'entretien avec le coach. Je pense que le stage à Morzine sera propice pour ça.

 

Vous avez retrouvé un groupe qui s'est rajeuni depuis votre départ.

Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Que le club fait ce qu'il dit. Il fait confiance aux jeunes et à sa formation. Personnellement, ça m'aide de me retrouver avec des joueurs que j'ai connus et fréquentés au centre de formation et en réserve. Je trouve que que ça donne une touche de niaque supplémentaire. Ça donne aussi un équilibre au groupe, avec des joueurs expérimentés. Qu'il y ait autant de jeunes à signer pro, ça montre qu'il y a de la qualité... et que les jeunes sont prêts à prendre la place des anciens (rire).

 


27/06/2011
0 Poster un commentaire

110211 ASBO - Orléans

 

Les visiteurs avaient ouverts le score dès la 3ème minute de jeu avant que Beauvais n'égalise en fin de première période grâce à un but de Frédéric Vieillot (37e).

 

La seule occasion allait être la bonne pour Beauvais, grâce à un excellent centre de Cordoval et l'opportunisme de Vieillot (37e ).

 

Arrivé cet hiver, Frédéric Vieillot a inscrit son 2ème but sous les couleurs de l'ASBO vendredi soir face à Orléans, son premier en équipe première. L'attaquant prêté par l'ESTAC fait son entrée dans le classement des buteurs


18/02/2011
0 Poster un commentaire

11 02 2011 ASBO - Orléans

La vidéo du but de Frédéric

 

  

 

la seule occasion allait être la bonne pour Beauvais, grâce à un

excellent centre de Cordoval et l'opportunisme de Vieillot (37e ).

 


18/02/2011
0 Poster un commentaire

signature et interview de Frédéric à l'ASBO

je te souhaite une bonne Année dans ton nouveau club

 

 

 

 

le 08-01-2011

Interview de Frédéric Vieillot

Aujourd'hui / Transferts

C'est fait ! Frédéric Vieillot a signé ce matin son contrat qui le lie avec l'ASBO jusqu'à la fin de saison. A 20ans, l'attaquant est prêté par Troyes. Titularisé à seulement 3 reprises cette saison en Ligue 2, Vieillot ne faisait pas parti des plans de Jean Marc Furlan.



Il est pourtant une des révélations de l'ESTAC la saison passée, avec qui il a participé à la montée et a inscrit 4 buts en 18 matchs de National. Formé par le club phare de l'Aube, le jeune joueur décroche son tout premier contrat pro en cours de saison.

"La Ligue 2 et le National, c'est différent. Je sais que j'ai les capacités pour évoluer à un bon niveau, mais je suis jeune, je dois encore progresser, jouer et marquer" nous a t-il confié.

Le défi proposé par Alexandre Clément le réjouit. Frédéric Vieillot est motivé et souhaite trouver du temps de jeu, en relançant sa carrière, dit-il, même si celle ci ne fait que commencer.

"L'été dernier, il y a eu un changement d'entraîneur, j'ai été barré par l'arrivée des joueurs expérimentés en attaque. J'ai eu aussi des petits problèmes personnels...bref j'ai passé trois mois difficiles"

"Alors lorsque l'ESTAC m'a proposé d'aller en prêt à Beauvais, j'ai pris cela comme un signe. Beauvais c'est de bons souvenirs pour moi, c'est notamment celui d'un doublé et d'une passe décisive inscrits la saison dernière à domicile lorsque nous nous étions imposés 4 buts à 0 au match aller contre Beauvais"

A Beauvais, Vieillot retrouve Jérémy Cordoval, avec qui il a joué à l'ESTAC et qui lui a dit que du bien de l'ASBO : "Jérémy m'a conseillé de venir à Beauvais. C'est une bande de copains, c'est un groupe sérieux qui est bien placé en championnat et qui joue la montée. En ce sens, je ne pouvais pas refuser une telle opportunité !"

Avec l'ASBO, en effet, Frédéric espère de nouveau jouer une montée en Ligue 2...


La fiche de Jérémy VIEILLOT

Né le 07/09/90 (20ans) à St Germain en Laye
1,77m / 70kg
Parcours : Les clayes sous bois, Versailles, Racing 92 (jeunes), Troyes (depuis 2006)
Références : (saison 2009/2010)18 matchs en National - 4 buts / (saison 2010/2011) 3 matchs en Ligue 2


08/01/2011
0 Poster un commentaire

transfert de Frédéric

National / 2011-01-07

Frédéric Vieillot (Troyes) prêté !

 

 

Un accord de principe a été trouvé entre l'ASBO et l'ESTAC

pour le transfert de l'attaquant troyen, Frédéric Vieillot.


08/01/2011
0 Poster un commentaire

Fréderic invité ...

... au journal télévisé de l'Estac le 20 mars 2010

pour  le voir et l'entendre aller sur le site

 

http://www.youtube.com/watch?v=fo1hFBXL1bA&feature=channel


28/03/2010
0 Poster un commentaire

23-01-10 : Cassis 1-2 Estac

Source l'ESTAC

 

23-01 : Cassis 1-2 Estac

 

L'Estac s'est imposée 2 buts à 1 à Cassis. C'était pourtant l'équipe locale de Cassis-Carnoux qui avait ouvert le score par Béhé (56e minute) mais les Troyens ont poussé en fin de rencontre et ont, une première fois égalisé par l'intermédiaire de Lafourcade sur pénalty (70e minute), puis obtenu la victoire par Vieillot à la 81e minute. Du même coup, l'Estac reprend seule la tête du championnat avec 43 points et renoue avec les victoires à l'extérieur.

 

81' : But pour l'Estac ! Centre de Tharradin pour la tête décroisée et imparable de Vieillot. L'Estac passe devant et ce n'est que justice.

 

Frédéric Vieillot ( auteur du but victorieux ) : " Deuxième match, deuxième victoire d'affilée, avec, en prime, le deuxième but, celui de la victoire. Je suis super heureux. On ramène trois points, c'est ce qui comptent ".


24/01/2010
0 Poster un commentaire

19 comme porte-bonheur

source l'est eclair

Auteur : Christophe MALLET

Article paru le : 7 octobre 2009

 

Frédéric Vieillot, le 19 comme porte-bonheur

 

Le « Titi parisien » de l'Estac a signé son premier contrat professionnel lundi. Un rêve qu'il caresse depuis qu'il a sept ans

 

Frédéric Vieillot est un jeune homme de parole. Quand il avait sept ans, il a juré à son papa que, lorsqu'il serait grand, il ferait footballeur professionnel comme métier. Lundi après-midi, son vœu s'est exaucé, sa promesse s'est concrétisée.

Forcément, Dominique, ce père qui l'a « baladé et soutenu » pour que le rêve devienne réalité, était aux premières loges au camp du Moulinet, lorsque le fiston a apposé sa signature au bas d'un contrat qui lie désormais l'Estac au joueur. Un an, plus deux autres supplémentaires en cas d'accession en Ligue 2.

À 19 ans, Frédéric Vieillot a atteint son premier but. « Je n'ai pas de mot pour définir mon bonheur. C'est beau, tout simplement. » Et, au moment de choisir le numéro qui sera désormais floqué dans son dos jusqu'à la fin de saison, il a naturellement opté pour le 19, celui de son âge.

S'il est exagéré de parler d'ascension fulgurante, la trajectoire de ce néo-pro suit tout de même une courbe progressive rapide. Il n'est pas si lointain le temps où les recruteurs troyens étaient allés le débaucher dans les rangs des 15 ans au Racing Paris.

 

« Prêt à assumer »

 

« J'avais marqué 26 buts en 23 matches, mais je ne savais pas que Troyes s'intéressait à moi. Quand on m'a demandé de rejoindre le centre de formation, je n'ai pas hésité », se souvient celui qui a fait ses débuts à Clayes-sous-Bois puis à Versailles. À l'Estac, il a passé une saison chez les 16 ans d'Emmanuel Beauchet, une autre avec les 18 ans de Claude Robin, puis l'avant-dernière en CFA 2 sous les ordres de Thierry Boquet.

« Ça va vite, mais ça ne me fait pas peur. Je suis prêt à assumer ce contrat. » Derrière ce visage encore poupon se cache une détermination palpable, de celle qui fait la force d'un attaquant. « J'ai toujours cette volonté de « tuer » le but », ose ce fan du Paris-SG et… de Hoarau.

Depuis le début de saison, son obsession de marquer a été assouvie. Contre Nantes, il a signé son premier but chez les pros. « Mémorable ! ». Et son premier doublé est arrivé illico presto contre Beauvais. « Magique ! »

Frédéric Vieillot vit sur son petit nuage, mais il n'en perd pas le sens des réalités. Car ce premier contrat n'est pas un aboutissement. Plutôt un nouveau départ. « Tous les jours, j'apprends au contact de Jérôme (Lafourcade), Titi (Buengo) ou de Grégory (Bettiol). J'ai le sentiment d'avoir beaucoup progressé, notamment dans ma protection de balle. »

Même avec ce nouveau statut de néo-professionnel, le jeune homme n'oublie pas qu'il est encore en formation et que sa carrière ne fait que commencer. Ses objectifs personnels, il les place derrière ceux du collectif. « Je veux m'émanciper sous les couleurs de l'Estac et accéder à la Ligue 2. Je ne me projette pas plus loin. » Et comme Frédéric Vieillot est quelqu'un pour qui la parole donnée compte, on peut lui faire confiance pour donner le maximum de ses possibilités.

20/12/2009
0 Poster un commentaire

Frédéric Vieillot retrouve Selongey

Source l’ESTAC  Le 11-12-09

 

Frédéric Vieillot retrouve Selongey

 

FREDERIC VIEILLOT : « JE N’AI QU’UNE ENVIE : MARQUER »

Cinq ! Cinq buts en une mi-temps. C’est plutôt rare. C’est la performance réussie par Frédéric Vieillot samedi dernier, avec la réserve, contre Selongey. Alors qu’il s’apprête à retrouver l’équipe bourguignonne en Coupe de France, Fred se doute que les défenseurs selongéens vont probablement le surveiller de près et lui réduire la marge de manœuvre. Peu probable qu’il puisse rééditer son exploit. Pour le jeune néo-professionnel, qu’importe, un seul but suffira… si c’est celui de la qualification.

 

Frédéric, vous avez joué samedi avec la réserve contre Selongey et, en une mi-temps, vous avez marqué 5 buts. Pensez-vous recommencer contre cette même équipe, mais cette fois en Coupe de France ?

Justement, c’est la Coupe de France. C’est différent. Je pense que ce sera plus difficile. Surtout que Selongey, ayant encaissé six buts contre la réserve, aura aussi à cœur de se venger. Si je joue, je serai dans le même état d’esprit habituel, c'est-à-dire que je n’aurai qu’une envie : marquer. De là à en mettre cinq…

 

En quoi ce match de Coupe sera-t-il différent d’un match de championnat ?

Hiérarchiquement plus forts, nous allons jouer contre une équipe qui n’aura rien à perdre. Pendant 90 minutes, sinon plus, eux, ils vont tout donner, tout ce qu’ils peuvent, pour tenter de saisir la moindre chance. De toute façon, au bout, il y aura un verdict, un gagnant et un perdant, un qualifié et un éliminé. C’est ça la différence. Mais, comme pour tous les matches, ça va beaucoup se jouer dans la tête. Celui qui aura le plus fort mental aura un gros avantage, même si nous avons un peu plus de capacités sur le plan technique. J’ai entendu parler les joueurs de Selongey samedi dernier : c’est sûr, ils seront très motivés.

 

La réserve ayant gagné 6-0, l’équipe première doit faire mieux !

On va nous attendre. Tout le monde va penser que si la réserve leur en a passé six, les pros doivent en marquer plus. Ce qui compte en Coupe, c’est la qualification. C’est d’être au prochain tour. Que vous en marquiez 1, 2, 6 ou 20, ça ne change pas la donne. Ça n’a pas grande importance. Pour nous, il s’agira d’abord de retrouver la victoire. Nous n’avons plus gagné depuis le match de Coupe précédant à Bischheim. Il faudra montrer à nos supporters que nous ne prenons pas ce match à la légère.

 

En ce qui vous concerne, la Coupe est-elle une épreuve qui vous motive ?

C’est une épreuve qui motive tout le monde. En particulier moi, qui suit jeune. C’est important. Au niveau de l’équipe, nous devons l’aborder comme tous les matches, avec le même sérieux et la même envie. Que ce soit Selongey, Reims ou Bayonne, on est très motivé. C’est un match qui doit nous tenir à cœur car nous sommes aux portes des 32es de finale et de l’entrée des clubs de Ligue 1. C’est une chance de jouer une CFA2. On ne doit pas la laisser passer. Depuis quelques jours, on en parle souvent. Moi comme d’autres, on aimerait bien rencontrer le PSG. Mais avant, ça passe demain par une victoire.


18/12/2009
0 Poster un commentaire

Vieillot dynamite Selongey

source l'est eclair

Article du 06/12/09 :  Michel GASSE

 

L'Estac B et Vieillot dynamitent Selongey

 

Si l'équipe de Selongey avait pour idée de se rassurer avant son match de Coupe de France de samedi prochain face aux Nationaux, c'est complètement raté. Les joueurs de la Côte-d'Or ont connu une véritable galère devant la réserve, ce qui faisait dire aux joueurs sur le banc : « ça promet pour la semaine prochaine ! ». En fait, l'erreur serait justement de se baser sur cette rencontre pour se faire une idée de l'adversaire. « La Coupe est un autre contexte », soulignait d'ailleurs l'entraîneur de Selongey Alain Donnat. En attendant, les Troyens se sont bien fait plaisir hier après midi et Vieillot plus particulièrement en inscrivant tout simplement cinq buts en 45 minutes, ce qui est assez rare il faut bien l'avouer. Quatre buts tout d'abord résultant du travail efficace de ses camarades et un autre suite à une action tout à fait personnelle, comme quand on signe une œuvre. La première mi-temps très rythmée des locaux ne laissait en fait aucune initiative à l'adversaire. Avec dans le même temps un Adam Shaiek au four et au moulin et véritable plaque tournante de son équipe, qui pouvait battre les réservistes à cet instant ? En seconde période, Selongey présentait un autre visage et par trois fois manquait d'un rien la cible, ce n'était vraiment pas leur jour. Aussi les Aubois géraient tranquillement leur avance et parvenaient même à inscrire un sixième but par Moutsila. Une belle victoire acquise sous les yeux d'Arnaud Dos Santos que les Tafistes connaissent bien. « Les gars ont réalisé une très belle première période, lançait Thierry Bocquet, avec beaucoup de rythme et de réalisme. »

 

 

Cinq buts en une mi-temps pour Frédéric Vieillot, c'est ce qui s'appelle être efficace.

Les jeunes Troyens n'ont pas fait de détail devant Selongey (6-0)


18/12/2009
0 Poster un commentaire